/ Actualité / Journal

La palettes de Marguerite. Récup, formation et réinsertion.

Développement durable Environnement Économie
16 mai 2019

En 2018, la Région Réunion et l’ADEME ont lancé un
Appel à projets dans le cadre de l’Économie Circulaire afin de préserver les ressources et réduire les impacts environnementaux. Parmi les nombreux lauréats sélectionnés par le jury, l’association Les palettes de Marguerite a souhaité à travers ses trois projets, présenter tout son savoir faire en matière
de valorisation des ressources.


Virginie Salle, présidente de l’association Les Palettes de Marguerite,
a le travail du bois dans le sang. Cette passion lui
vient de son père et de son arrière grand-père. Elle a aussi
une fibre "écolo" qu’elle a décidé d’exploiter après des années
à fabriquer du joli mobilier pour son plus grand plaisir personnel.
Voyant les débouchés possibles et la demande du marché, elle
s’est décidée à créer son association, avec pour objectif, de créer des
emplois et de contribuer à préserver notre environnement.
Un an après le lancement des « Palettes de Marguerite » en 2014, le
succés est au rendez-vous, ce qui amène Virginie Salle à renforcer son
équipe et embaucher son premier salarié. Une évolution qui n’aura
de cesse de se conforter permettant aujourd’hui à l’équipe d’être au
nombre de 13. Un objectif rempli pour celle qui voulait à travers son
association permettre la création d’emplois.
Côté projets, l’association ne manque pas d’idées. C’est d’ailleurs
avec 3 de ses idées qu’elle a participé à l’appel à projets de la Région
Réunion et de l’ADEME. Le premier consiste en l’organisation d’un
concours de création de prototypes de mobiliers de bureaux modulables,
en matériaux de récupération. Prévu pour le second semestre
2019, il sera organisé en partenariat avec l’école d’art du Port. Les
deux autres projets portent quant à eux sur des études : l’une sur
l’opportunité de la création d’un service d’aménagement de mobilier
intérieur/extérieur, et l’autre, sur la faisabilité et l’opportunité de créer
une filière de valorisation du fer.
Ces trois projets, s’ils sont différents, répondent tous au même objectif
 : recycler la matière et créer de l’emploi.
Cette dynamique vertueuse, Virginie Salle y croit « dur comme fer » :
« À l’association on partage des valeurs, particulièrement le respect et
le goût du travail, du travail bien fait ! et retrouver une certaine fierté
en soit
 ».


CONTACT

LES PALETTES DE MARGUERITE
> 1, rue de la Poste , 97420 Le Port
> 0692 43 13 59
> lespalettesdemarguerite@yahoo.fr
> @LesPalettesDeMarguerite









Les aides et services associés au thème de l’article :
Développement durable
Économie